19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 18:50

Géant !

 

       l5pilgrLE PANNEAU
                                           
 

On connaît Saint Christophe et son histoire de passeur d'Enfant-Dieu. "Christophe, tu n'as pas eu seulement le monde entier sur tes épaules, mais tu as porté celui qui a créé le monde..."

 


Notre héros, devenu saint patron des voyageurs,  était, dit la légende, d'une taille exceptionnelle.

 


Début du 15ème siècle : pour le représenter dans son célèbre triptyque toujours exposé en la cathédrale Saint Bavon à Gand, en Belgique,  Van Eyck s'est inspiré, dit-on, du frère de Jodocus Vijd, le bourgmestre de la ville qui a financé l'œuvre et que tu peux voir lorsque le retable est fermé.

 

 

Ce frère était un colosse local : grands pieds, grand corps et allure peu amène...

 

 

Voilà pourquoi les personnages de ce panneau paraissent si disproportionnés. On le voit ici, drapé dans la pourpre, guidant vers l'Agneau Mystique une foule de petits voyageurs. Comme s'ils avaient eu des problèmes de croissance...

 

Détail d'importance : au moins deux de ces minus sont probablement des pèlerins de Compostelle.

 

L'un, coupe au bol,  s'appuie sur un bourdon sculpté ; le barbu qui le précède porte besace, le sac à dos de l'époque, et chapeau, piqué d'une coquille.

 

 

Une preuve de plus, si besoin, que du nord au sud du continent, de l'art flamand au baroque, la coquille saint jacques est le symbole du pèlerin. Chemin de Saint Jacques de Compostelle, itinéraire européen par excellence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l5pilgrLE DETAIL

 

Une église Saint Jacques-Saint Christophe à Paris

De Belgique à Santiago, la Voie de Paris.

Repost 0
Published by J F F - dans Art
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:49

Lettres capitale


 

 

old-book-writing-thumb18142556.jpg

          
 

Le grand chemin des mots


Nombreux sont les pèlerins et voyageurs qui, arrivés au gîte et une fois les tâches indispensables accomplies, tiennent un journal.

 

Du mouvement des jambes en chemin, celui de la main prend le relais.

 

Noter dans un carnet les pensées, les observations, les projets, les décisions, les rêves...

 

Au retour, l'envie d'écrire


Ami pèlerin, marcheur ou voyageur, es-tu tenté par l'aventure de mettre ou de remettre en mots ton chemin ? Tous les 2 mois environ, Danièle Tournié anime, au cœur de Paris, un atelier d'écriture dans le cadre de l'association jacquaire Compostelle 2000. Prochaines dates : 13 avril, 25 mai, 28 septembre et 16 novembre  2011.

 

Atelier d'écriture


La méthode est active, on est comme sur le chemin,  pas de hiérarchie et chacun y trouve son compte. A partir d’une proposition faite par l’animatrice, il s’agit d'écrire une rencontre, un moment de la journée, un souvenir, un point de vue.

  Rz_44-copie-1.jpg

 

Tracer sur le papier une anecdote, un souvenir, quelques mots du chemin.

De ton chemin, en toute liberté.

Repost 0
Published by J F F
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 22:45

Saclay-Vauhallan-CASSINI.png

 

Nuit au couvent.

 

Calme, silence, sérénité, paix, recueillement, élévation...

 

 

Le Chemin de Compostelle au départ de Paris t'emmène très vite, à travers la Coulée Verte et la forêt de Verrières, à un vallon où se niche le village de Vauhallan.

    

priere2-et-partition-sce-site-de-l-abbaye.jpg

 

De loin, on repère facilement le clocher du monastère qui le domine. Une montée régulière vers Limon, tout au bord du Plateau de Saclay, et tu arrives à l'abbaye St Louis du Temple où les sœurs bénédictines font hôtellerie.

 

Y passer une nuit, c'est une excellente et religieuse façon de commencer ou de poursuivre le pèlerinage. Comme au temps où les pèlerins ne trouvaient hébergement que dans les monastères.

 

refectoire2-SCE-SITE-DE-L4ABBAYE.jpg    vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE    vendredi-saint-SCE-SITE-DE-L4ABBAYE.jpg

 

Outre leurs tâches quotidiennes et leurs temps d'étude, les sœurs ont un rythme de prières tout au long de la journée : Matines, Laudes, Tierce, Sexte et Eucharistie, None, Vêpres, Complies. Selon ton heure de passage ou d'arrivée, tu seras invité à assister à un office.

 

La musique qui accompagne ce texte est un avant-goût de ce que tu peux vivre :

 

les vêpres pascales chez leurs collègues de St Michel de Kergonan.

 

Repost 0
Published by J F F - dans Abbayes
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 20:31

  036 EN ESPAGNE BIS

Une méditation en mouvement Photo J F F

 

Dans son best-seller "The artist's Way, A spiritual Path to Higher Creativity",  traduit, il faut le préciser, par Chantal Duchêne-Gonzalez, Julia Cameron te parlera des bienfaits de la marche :

 

"Il faut savoir s'accepter...la créativité exige l'action, et une partie de cette action doit être physique... C'est ici que la marche à pied fait son entrée. Ce que nous recherchons ici, c'est une méditation en mouvement. Cela signifie une méditation qui, grâce au mouvement, nous place dans le maintenant  et nous aide à arrêter de tourner en rond... Le tout, c'est d'étirer votre esprit plutôt que votre corps ; aucun accent n'est mis sur la forme, bien que ce soit probablement le résultat final.

 

Le but, c'est de se connecter à un monde situé à l'extérieur de nous-même. C'est perdre notre fixation obsessionnelle de nous explorer constamment et de simplement explorer. On note rapidement que lorsque l'esprit est centré sur l'autre, notre Moi se focalise avec beaucoup plus de précision..."

 

Julia Cameron  est journaliste, enseignante, romancière, poète, scénariste et dramaturge.

 

Avec son livre elle a influencé

des millions de gens à travers le monde.

Repost 0
Published by J F F
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 21:58

703px-Rambouillet_foret_carte_de_Cassini-sce-wikipedia-BIS.jpg

      

Pèlerin d'hiver, qui, de Paris, as marché trois ou quatre jours, tu as de la chance...

 

voisins

 

 

Sur ce chemin de Compostelle, après la belle église de Gazeran et avant celle de Saint Hilarion, à travers les ramures dépouillées de la forêt, tu as la possibilité de voir, sur ta droite, dominant le cours de la Guéville, un palais blanc, le château de Voisins.

 

Mine de rien, c'est un bâtiment assez moderne : monte-charge, monte-plats, chauffages électrique et central invisibles, air pulsé dans les pièces de réception. Seulement vingt-cinq chambres sans compter les logements des domestiques.

 

Pour le construire, en 1903, on a fait dévier la voie ferrée de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest afin d'aménager un quai de débarquement des pierres extraites, dans l'Oise, à 100 km de là.

 

Le constructeur est le Comte de Fels, diplomate, historien, et écrivain. Il avait épousé Jeanne Lebaudy, héritière d'une fortune sucrière. Détail colossal : les travaux ont été financés, dit-on, non par la dot, mais par les intérêts de celle-ci...

 

On n'en dira pas plus. On ne visite pas, on chasse dans le parc en saison.

 

Le pèlerin admire les alignements et les volumes, et passe.

Repost 0
Published by J F F
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:19

article-1193878-05676728000005DC-421_468x348explor-copie-1.jpg

 

Ami pèlerin quittant Paris, ne te déchausse pas, pas besoin de t'enterrer non plus. Inutile de prendre le métro.

 

Comme il est de tradition, tu partiras sans doute de la Tour Saint Jacques. Traversée l'Ile de la Cité (il y a des ponts maintenant), tu entres dans le Quartier Latin. Tu prends la rue Saint Jacques, puis le faubourg Saint Jacques, rues tantôt animées, tantôt calmes, et la rue de la Tombe – Issoire. C'est presque toujours tout droit. Par la rue du Père Corentin, tu quittes Paris, tu n'as cheminé qu'une heure, une heure et demie.

 

Très vite tu marcheras dans la nature. Il n'y a plus qu'à traverser la Commune de Montrouge en passant devant l'église Saint Jacques le Majeur et tu peux oublier circulation et mouvement mécanique. Tu prends la Coulée Verte.

 

CouleeVerte425-d309f-verrieres.jpg

La coulée verte en vrai

 

La Coulée Verte du sud parisien est un aménagement paysagé situé au-dessus du tunnel des voies du TGV Atlantique (source Wikipedia). Cet espace vert de 14 km s'élargit progressivement vers le midi. Heureux hasard, c'est par là que tu te diriges, au moins dans un premier temps.

 

Le décor idéal pour entamer ou poursuivre ton pèlerinage :

 

- des cheminements piétonniers,
- une piste cyclable aménagée de bout en bout
- des aires de jeux pour enfants si tu es d'humeur joueuse,
- des terrains de sports si la marche ne te suffit pas.

 

Ensuite, si tu optes pour Chartres, tu traverseras

la forêt de Verrières, les coteaux de la Vallée de Chevreuse

et la forêt de Rambouillet...

Repost 0
Published by J F F
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 17:39
coquille-verte-e2i.jpg
   
Une conférence réussie.

 

 

D20060213-eco7-relais-la-vendee-anticipe.jpg


 

Un article précédent annonçait une conférence qui s'est déroulée le 28 janvier 2011 au Perreux sur Marne, près de Vincennes.

 

Une soirée bien organisée... et lancée par un présentateur. Un autre a "fait le lien" et donné la parole sur scène à cinq pèlerins témoins dont Pierre Mathe, le Président de l'association E2i. Certains des intervenants, hommes et femmes, avaient fait le chemin seuls, d'autres le font encore, en couple ou avec des amis, tous avec une approche spirituelle à des degrés divers. Des audiovisuels ont également réussi à transmettre l'esprit du chemin. Le public avait la possibilité de poser des questions ou d'intervenir. 

 

La conférence était forte en partage, en émotion, en sincérité. De très beaux témoignages... heureux présage pour les autres conférences de ce cycle.

L'association "Enjeu Initiative Insertion" a rendu visible son projet qui s'adresse à des personnes en rupture de travail, de famille, de société... Elle leur proposera de les emmener, en compagnie de pèlerins, sur le Chemin de Compostelle. Objectif : reprendre confiance grâce à la marche, aux rencontres vraies  et à la réalisation de travaux en route... Il y a beaucoup à faire pour la réinsertion, et le Camino a toute sa place dans ce domaine.

 

Soirée conviviale jusqu'au bout : en finale, dégustation de l'excellent gâteau de Santiago...

 

 

Repost 0
Published by J F F
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 14:19

Récit           Hospital de Orbigo - Astorga

texte sonorisé      16 km

 

A ton retour, tu rêveras longtemps que tu es encore sur le chemin. Le rêve que j'ai fait cette nuit est à mille lieux du palais de fantaisie que Gaudi avait imaginé, et bien proche de la vie ordinaire. J'ai rêvé qu'un de mes collègues faisait le maximum pour s'emparer de mes clients !

 

Les deux couples de cyclistes qui prennent le petit déjeuner avec moi viennent tout droit de leurs Pays Bas. Ils ont séjourné à Compiègne, dans le beau refuge de dix places. De la journée qui commence, ce sont les seules personnes avec qui j'aurai une conversation.

 

Se mettre en mouvement n'est pas trop difficile. Pour cela on y est aidé : en principe les refuges ne te laissent pas dormir deux fois au même endroit.  Nous en sommes au quatrième jour et j'enfile déjà mon sac comme un vêtement. Malgré le caillou lisse et coloré que je garde tout au fond, je ne sens plus son poids. Alors, en route !

 

Les jambes tricotent en cadence. Une montée ensoleillée suivie d'un joli paysage fait de bois et de champs cultivés m'entraînent dans des pensées disparates.

 

Cette plante à fleurs orange, au bord du champ de luzerne, c'est du souci, le nom me vient à l'esprit, mais si j'en cherche en vain le nom latin, et si, sans résultat, je souhaite me rappeler ses vertus curatives, pour quelle raison et pour quoi en faire ?

 

Dans l'ondulation du terrain où les pas se suivent, le chemin me semble décidément très beau. Quelle satisfaction ! Il faudrait vraiment, près de là où je vis, faire quelque chose qui montre aux autres que se mettre en route est facile et qu'ils ont tout à y gagner !

 

Le pigeonnier que j'ai vu hier, était-ce une cabane ou un pigeonnier ? Pourquoi la photo que j'en ai prise est-elle importante ? Ce cube plein a-t-il un sens caché ? L'espace autour est-il si vide ? Qu'est-ce qui compte le plus ? Est-ce la construction à l'aspect fermé ou l'horizon, ouvert au contraire, cette ligne droite qui croit nous mener à l'infini ?

 

Marcher au pas ou voyager à toute vitesse, c'est changer d'horizon. Partir c'est aussi redécouvrir l'horizon qui n'intéressait plus, qu'on ne voyait plus...

 

Paysages de villes, vues marines, panoramas des campagnes et des montagnes, l'horizon est un trait fini qui mène à l'infini. Illusion que le monde s'arrête à un endroit précis. On ne peut le prendre dans sa main, il bouge au fur et à mesure que l'on avance. Qui sommes-nous face à cette ligne qui existe et qui n'existe pas ?

 

CX-DE-STO-TORIBIO-2-BIS.jpg

Croisée de chemins - Santo Toribio  Photo J F F

 

Justement j'arrive à la Croix de Santo Toribio où ceux qui viennent de Séville par la via de la Plata rejoignent le Camino. C'est de là aussi que, d'un coup, le pèlerin découvre la plaine d'Astorga. Au milieu la vieille ville est perchée sur une sorte d'Acropole.

 

A propos d'horizon, ce serait intéressant d'étudier les panoramas du monde, de comparer la vue d'Astorga avec, par exemple, la Baie de Salerne du haut de la corniche, les toits de Paris photographiés par les millions de touristes à Montmartre, la cathédrale de Meaux découverte par l'automobiliste qui vient du sud, Florence, belle dame caressée du regard à partir du Piazzale Michelangelo... Juger de la symbolique des courbes du terrain, des volumes des dômes, des élans des tours et des flèches...

 

Qu'est-ce qui m'a pris à Leon, et pourquoi ? Rater une bénédiction, quelle importance ? L'esprit s'absente quand le corps faiblit... Combien de connections neuronales faut-il pour rester conscient ?

 

ENTREE-ASTORGA-4-BIS.jpg

Pourquoi faire simple ? Photo J F F

 

Le moral est maussade quand je franchis la Puerta del Sol. Je traîne un peu et quand j'approche du Palais Gaudi c'est pour apprendre qu'il est fermé. Qu'il le restera tout l'après-midi parce que c'est dimanche. Et toute la journée demain, parce que c'est lundi.

 

            

   ASTORGA-GAUDI-1-BIS-copie-2.jpg

Sous bonne garde Photo J F F

               

Mala suerte !

 

Impossible de visiter le Museo de los Caminos qu'il renferme.

 

Je suis dégoûté.

 

Ma sieste géante de dépit ne me remet pas en selle. Fatigue, isolement, solitude, mauvaise humeur. En plus, personne à qui parler. C'est ce que je voulais, non ?

 

N'y pensons plus, demain je dois faire l'ascension de la Croix de Fer, à 1500 m d'altitude

et j'ai quelque chose à y déposer.

 

 

Repost 0
Published by J - dans Récit
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 22:27

Andrée Putman est une grande dame, décoratrice de renom, amie d'un certain monde artistique et politique.

 

Elle est célèbre pour son style dépouillé hérité, dit-elle, de ses longs séjours passés chez sa grand-mère, à Fontenay, une abbaye romane du XIIème siècle, en Bourgogne.

 

 

Elle explique y avoir "recueilli consciemment la moisson d'émotions, d'obsessions nées de la géométrie".

     Andree-Putman-c-1992-Jean-Baptiste-Huynh-500x500.jpg

 

Le vide ne lui fait pas peur :

 

 

"Régner sur rien,

 

ce n'est pas si mal" dit-elle.

      220px-Abbaye de Fontenay-Eglise

 

 

 

Quittons la décoration, les villas somptueuses et les hôtels de luxe.

 

Sur le Chemin, n'est-ce pas ce que cherche le marcheur ?

 

Traverser les espaces, emporter peu d'affaires, créer le vide en soi.

 

Et sur rien, vivre en maître.

Repost 0
Published by J - dans Art
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 18:38

Tu verras beaucoup de symboles en chemin : croix, flèches, clous de bronze, coquilles, marques de GR, panneaux divers, portes, cairns, labyrinthes.

 

Pour certains ce n'est pas assez.

 

Et qui est-ce qui les porte, ces symboles en plus ?

 

Le bourdon.

 

 

 

Remerciements à Béranger Poiron

 

A chacun de déchiffrer...

Repost 0

Présentation

  • : chemincompostelle
  • : tout ce que vous voulez savoir sur le chemin de Compostelle en général et la voie de Paris en particulier. Si la réponse n'est pas dans un article, posez des questions, on vous répondra. Bonne lecture !
  • Contact

MODE D'EMPLOI

Renseignements pratiques ci-dessous dans la même colonne.

 

Utilisez le moteur de recherche (Recherche ci-dessous) pour trouver rapidement réponse à vos questions.

 

Cheminez à votre guise d'un article à l'autre. Les premiers articles affichés sont les derniers publiés. Cliquez sur la bannière en haut pour revenir à l'article le plus récent.

 

Si c'est le Récit qui vous intéresse : en bas de chaque article du Récit le lien sur les derniers mots permet, d'un clic, de passer au jour suivant. Pour aller au premier jour du Récit, cliquer ici.

Un petit mot fait plaisir : laissez des commentaires (en bas de chaque article). C'est aussi un moyen d'avoir plus d'infos. 

 

Inscrivez-vous plus bas, même colonne, au suivi du blog-newsletter (gratuit et sans risque) ; vous serez informés automatiquement de la publication de chaque nouvel article.

Recherche

.

Informations pratiques

INFOS PRATIQUES VOIE DE PARIS

CREDENCIAL BIS  

Document obligatoire : 

 

Le crédencial 

PHOTOS A CLASSER encore plus 089 BIS  

Paris - Tours via Chartres :

Carte globale et belles étapes

 

images.jpg  

Trouver un logement pèlerin

Hébergements à Paris et alentours

 

ITINERAIRE EN ILE DE FRANCE 55 km

Tracés à télécharger

chateau-d-ecouen 

staticmap2-EXTRAIT.png

 

Châtenay en France

       -

Sarcelles

 

PHOTOS A CLASSER 2 105 BIS

staticmap2-extrait-sarc-st-denis.png

 

Sarcelles

       -

Saint Denis

 

 PHOTOS A CLASSER 2 093 TER   staticmap2-extrait-st-denis-paris-t-st-jacques.png

 

Saint-Denis

         -

Tour St Jacques à Paris

 

 PHOTOS A CLASSER 008 BIS staticmap2-extrait-de-paris-st-jacques-a-f-de-verrieres.png

 

Tour Saint Jacques

         -

Forêt de Verrières

 

 vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE staticmap2-extrait-de-f-de-verrieres-a-vauhallan.png

 

Forêt de Verrières

     -

Vauhallan