3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:59

Une nuit vers Compostelle

 

luce12104990f76b-92ffd-MAXIMILIEN-LUCE.jpg

Maximilien Luce, Intérieur, 1890, il y a 122 ans.

 

 

Les pèlerins marcheurs et cyclistes au long cours qui traversent l'Ile de France peuvent compter sur l'aide de l'association Compostelle 2000, membre de la Fédération Française des Associations  des amis des Chemins de Compostelle.


Les hôtels ne manquent pas dans la Ville-Lumière et certains, bien placés sur le chemin, ont des liens étroits avec le monde jacquaire. Il y a aussi et surtout :


- des Auberges de Jeunesse,
- des Institutions religieuses,
- des Chambres d'Hôtes et,

              mieux encore pour les petits budgets,
- des Accueils chez l'habitant (anciens pèlerins).


Contacter l'association au
00 33 (0)1 43 20 71 66, bureaux ouverts du lundi au vendredi de 10 à 12 h et de 14 à 18 h. Il faudra  présenter son crédencial, et arriver tôt au 26, rue de Sévigné, 75004 Paris.

NOUVELLE ADRESSE : 11, RUE HERMEL PARIS 18e (m à j du 16 mai 2015)

Bienvenue à tous !

Repost 0
Published by J F F - dans Conseils
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:41

MAXI_OV-cassini-ouest-2.jpgMAXI_PV-cassini.jpg

  Chemin et Patrimoine
            

 

 

AFFICHE-EXPO-PONS.jpg

Photo : O.T. de Pons

 

Depuis longtemps l'accueil des pèlerins de passage fait partie du travail des acteurs régionaux.

 

Pons offre camping, meublés, chambres d'hôtes, hôtels, et,  à la sortie de la ville, un refuge ouvert toute l'année (sanitaires, micro onde, plaque électrique, réfrigérateur, 8 € en 2012). La Halte Jacquaire peut accueillir jusqu'à 8 personnes. Inutile de te préciser que l'endroit est destiné aux pèlerins munis de leur crédencial. Réservation possible, contacter l'Office du Tourisme (tél : 05 46 96 13 31).


C'est justement à l'Office du Tourisme de Pons que sont présentées les deux expositions de février-mars 2012 dans le cadre du 40ème anniversaire de la convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel adoptée par l'Unesco.

 

h-pital-des-p-lerins.jpg

La voûte aux graffitis     Photo O.T. de Pons

 

Pour ceux qui en douteraient, cela prouve que, sur la Voie de Paris comme sur les autres voies, protection du patrimoine et développement du chemin de Compostelle...


vont de pair.

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 21:20

MAXI_OV-cassini-ouest-2.jpgMAXI_PV-cassini.jpg

  Corps et âme             

 

 

hopital-neuf-BIS.jpg

L'Hôpital Neuf        Photo : O.T. de Pons

 

Pons est à une vingtaine de kilomètres sur le Chemin de Compostelle au sud de Saintes, avant d'arriver à la Garonne et la région de Bordeaux.


La Voie de Paris était importante au douzième siècle :  "L'hospice de Saint Nicolas, selon l'Office du Tourisme, fut vite débordé et ne suffit plus à accueillir malades, orphelins et pèlerins. Geoffroy III de Pons décide alors de le seconder en impulsant la construction d'un deuxième établissement dit "Hôpital Neuf" à l'extérieur du bourg. Lui-même sera inhumé sur ce site en 1192.

 

573px-Chemins-Saint-Jacques-PM-en-France fr.svg   L'hospice de Pons, sur l'ancienne route de Bordeaux (cliquer sur la carte pour accéder à l'original de Wikipedia montrant la Voie de Paris via Orléans), est le dernier exemplaire du genre à subsister. Son plan est emblématique : on y a réunit les soins du corps et de l'âme. En effet, un passage voûté d'ogives relie l'église à l'est (détruite) et la salle des malades, à l'ouest.


C'est sous ce porche protégeant du soleil ou de la pluie, autrefois surmonté d'une tour, que les pèlerins recevaient une portion de pain béni et que les... orphelins étaient déposés. De nombreux graffitis, représentant des croix et des fers à cheval y ont été gravés. A droite du portail de la salle des malades, sur l’un des chapiteaux, d’un œil attentif vous verrez l'anguille tutélaire de la ville.


Géré par une communauté indépendante des pouvoirs ecclésiastiques,

 

il fonctionnera jusqu'au XVIIIème siècle."

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 20:41

D'un fleuve à l'autre  

 

PHOTOS paris compostelle 

Paris Champ de Mars Photo J F F       Pour le tracé cliquer sur la photo

 

A force d'en parler, on finit par avoir besoin de voir par où l'on passe. Alors, pour se faire une idée,  voici des cartes avec le tracé appoximatif permettant de passer de la Seine à la Loire via Chartres. Cliquer sur la photo. Les guides  spécialisés et les associations ont des tracés très précis qu'il faut prendre au sérieux.

 

La liste en-dessous donne, dans l'ordre, un premier récapitulatif des lieux qui jalonnent le parcours de Paris à Tours. Chacun de ces lieux est décrit ou évoqué dans ce blog. Lieu de passage, d'hébergement, de visite ou d'émerveillement, chacun a sa spécialité (cliquer sur chaque ligne).

 

- La Coulée Verte
- L'abbaye de St Louis du Temple à Vauhallan
- L'abbaye des Vaux de Cernay
- Le Château de Voisins
- La cathédrale de Chartres
- Le château et la ville de Châteaudun
- Les bords de Loire
- Le parvis de la cathédrale de Tours.

 

En quinze jours ou un peu moins, les 330 kilomètres sont parcourus, mais on ne fait pas la course.

 

Bientôt le tracé plus précis de la traversée de l'Ile de France, et plus tard,

d'autres récapitulatifs...

Repost 0
Published by J F F - dans Tracés
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 14:18

Vos papiers ! (bis)

 

CREDENCIAL--BIS.jpg                           

 Il a été question d'un ou d'une crédential à l'ancienne dans un article précédent. Mais aujourd'hui, qu'est-ce que la crédentiale, ou crédenciale, ou le crédencial ?


Le mot venant de l'espagnol el credencial, il semblerait que la tendance actuelle penche pour le masculin et l'orthographe la plus simple.


Appelons-le directement "Passeport du pèlerin".

 

Quoi ? La carte d'identité ne suffit pas ?

 

Il ne s'agit pas de traverser les frontières.

 

 

Ce document en carton à plusieurs volets est le descendant de la lettre d'accréditation détenue au temps jadis par tout pèlerin qui se respectait.

 

 Il prouvait aux hébergeurs, moines, seigneurs, fermiers, sollicités que son détenteur n'était ni un vagabond ni un malfrat. Le crédencial sert à être accepté dans les refuges et gîtes, et parfois à obtenir une réduction. Bien plus, depuis quelques mois seulement, le crédencial délivré par une association de la Fédération Française des Amis des Chemin de Compostelle (F.F.A.C.C.) permet d'être hébergé dans une Auberge de Jeunesse de la F.U.A.J. sans devoir acheter la carte de membre de la FUAJ.

 

Ainsi, sur la Voie de Paris, on t'acceptera à Beaugency (par Orléans). A Tours, dans la vieille ville, non loin de la place Plumereau,  tu seras accueilli sans hésitation.

 

Compostelle 2000*, l'association parisienne membre de la FFACC, remet le crédencial après entretien à tous ses adhérents qui en font la demande.

 

Dès le premier soir l'angoisse de la page blanche disparaît. Les amoureux de tampons en font la collection...

                   

CREDENCIAL-PAGES-INTERIEURES-BIS.jpg

 

Cerise sur le gâteau, sur présentation de ton crédencial dûment tamponné, le bureau du Pèlerin de Saint Jacques de Compostelle te délivrera la Compostela, un "diplôme" enluminé

 

dont tu pourras être fier...

ATTENTION NOUVELLE ADRESSE : 11, RUE HERMEL PARIS 18e

*26, rue de Sévigné, 75004 Paris

Repost 0
Published by J F F - dans Conseils
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 21:03

MAXI_DU-CENTRe-.jpg

  
Un trésor secret.                                                                       

 

800px-VaulxDeCernay

Sur le Chemin de Compostelle à 40 km de Paris

 

La chaîne d'hôtels qui gère cet ensemble continue, d'une certaine manière, la tradition de recueillement. Lisons la documentation :


"L'Abbaye des Vaux de Cernay, située en vallée de Chevreuse à l'orée de la forêt domaniale de Rambouillet, est un lieu enchanteur où il fait bon se ressourcer. De ces lieux où s'imposent la puissance et le mystère surgit l'extraordinaire ensemble architectural de l'Abbaye des Vaux de Cernay. C'est ainsi que renaissent et vivent encore : le cellier devenu le salon de musique et le salon gothique aux immenses cheminées, l'ancien réfectoire des convers, restaurant rebaptisé "la table du prieur", l'étonnante salle des moines aux deux travées voûtées en arêtes d'ogives et colonnes aux chapiteaux de grès.


Plus de huit siècles vous habitent. L'ancien cloître, la galerie de lecture, le moulin, la salle capitulaire ont retrouvé leur vocation existentielle. Les cisterciens avaient tout inventé. Il nous fallait revivre ces lieux magiques bénis de Dieu et protégés par les Rois de France. Saint-Louis et Marguerite de Provence burent à la fontaine de Saint-Thibault l'eau miraculeuse qui rendit féconde la Reine de France. Elle coule toujours dans le bois voisin et apaise encore la soif de nos hôtes."

 

La fille était très jeune, Louis IX était pieux outre mesure. Ce n'est pas si bon pour les nuits de noces. Le lien sur le nom de Marguerite de Provence raconte comment boire un peu d'eau ensemble ne pouvait pas leur faire de mal...       marguerite-provence2

 

 

Marcheur au long cours, si pendant ton deuxième jour de marche au départ de Paris, à l'eau tu préfères le thé chaud bien servi, tente ta chance ... Nettoie tes souliers d'abord. Sinon, contente-toi de la vue du haut des collines...


...et entre dans la Forêt de Rambouillet.

Repost 0
Published by J F F - dans Abbayes
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 21:15

Récit   Sahagùn – Calzadilla de los Hermanillos

            13 km

 

 FUENTE-DEL-PEREGRINO-ABRI-bis.jpg

L'oasis de la fontaine    Photo J F F

 

- Como la piel de la cara ?    (comme la peau du visage ?)

 

Ana, la coiffeuse, a peur de mal me comprendre et se touche le visage pour m'avertir. Oui, oui, je confirme, c'est bien à zéro que je veux la boule.

 

En cinq minutes, c'est chose faite. Après les salutations et les remerciements d'usage, je me retrouve avec la sensation nouvelle d'une tête nue, dans les rues de Sahagùn. Pourquoi ? C'est comme ça. En réalité, ce n'est pas un caprice ou une fantaisie. Je veux me donner à nouveau un signe. Si le cheminement est un moyen de se changer, si je peux le terminer et devenir un homme nouveau, autant y mettre les moyens. Comme par l'esprit, par le corps. Marcher longtemps, mais aussi se raser complètement. Comme un vœu, si tu veux !

 

La nuit en train-couchette s'était passée en un rien de temps. Le tortillard d'Irun à Sahagùn, au contraire, m'avait paru interminable, à remonter péniblement les vallées vers les plateaux dans un temps maussade. A l'arrivée, les nuages étaient partis. Les conditions sont idéales : ciel d'azur, vent léger.

 

Le pèlerin a le choix entre le Camino Real, continuation de la Via Regia, et la Chaussée Romaine, plus au nord. J'ai envie de voir la Fontaine du Pèlerin, et, demain, le torrent qu'il faut passer à gué. Il y a quelques années une pèlerine y a vécu un moment extraordinaire en compagnie d'un pèlerin qui risquait la noyade s'il ne faisait pas attention.

 

FUENTE-DEL-PEREGRINO-BASSIN-ARBRES.JPG

La fontaine de l'oasis     Photo J F F


J'opte donc pour la Voie antique. A peine plus de relief qu'avant. La campagne est ... rase aussi ! On a beau être en plein été, les fleurs ne manquent pas au bord du chemin : la chicorée aux étoiles bleu clair, les liserons, petits, à ras de terre, et les berces avec leurs ombelles blanches.

 

Au refuge de Calzadilla, il n'y a personne à l'accueil. Seul un Homme du Sud-Ouest de la France prend des notes.

 

- Vous vous installez où vous voulez, me conseille-t-il.

 

Dîner au restaurant d'en face, avec lui et Elisabeth, une jolie fille d'Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

 

- Et toi, me demande-t-elle, pourquoi fais-tu le chemin ?

 

On voit qu'Elisabeth n'en est qu'à ses débuts. Il y a trois ans je posais la même question. A éviter. En tout cas de cette façon. Le risque est trop grand de déchirer un voile sur des histoires terribles de souffrances, de maladies, de morts. Elle a de la chance, ce n'est pas le cas pour moi , quoique...

 

L'Homme du Sud-Ouest, lui, a eu une bonne idée. Il a emporté des dizaines et des dizaines de sentences de sagesse. Il en lit une chaque matin, qui sert de base à ses méditations de la journée.

 

Je n'ai pas de maxime, mais tôt demain matin je trouverai par hasard

 

de quoi méditer.

Repost 0
Published by J F F - dans Récit
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 22:08

Un bon conseil pour les marcheurs au long cours et les pèlerins

 

Certains jours le sac paraît moins lourd, tout semble beau, la route est facile, les pieds avancent tout seuls, la vie est belle. Le monde te sourit, et tu le lui rends bien. C'est là qu'il faut faire attention.

 

 (voir la vidéo au moins jusqu'à la minute 1:07)

 

 

 


La bonne humeur, quand tu marches longtemps, peut provenir d'une sécrétion interne naturelle : l'endorphine, surnommée l'hormone du bonheur pour le sportif entraîné.

 

Si tu ne gardes pas toute ta vigilance, ton chemin pourrait bien être

plus court que prévu...

Repost 0
Published by J F F - dans Conseils
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 22:22

Des pieds à la tête

(suite de l'article précédent sur la marche du 26 novembre 2011 Paris-Montrouge)

 

compostelle-082-POCHOIR-ph-Claire-Ladire.JPG

La Marque Jaune (photo Claire Ladiré)


Après un agréable apéritif galicien, un pique-nique au soleil, un café de réconfort, une annonce faite par Enjeu Initiative Insertion, une belle intervention de Sophie Martineaud et la remise des Appels aux élus, nous sommes repartis, rue St Jacques, comme il se doit.

 

En chemin, découverte de bien mystérieux signes qui préfigurent ce qu'il y aura un jour au sol de Paris. Puis d'autres, et d'autres encore ! La conjonction des nervures de la coquille indique la direction à prendre : le sud, les Pyrénées, la frontière occidentale avec l'Espagne !

 

La fin de la journée sera au centre de Montrouge, dernière localité à traverser avant d'atteindre cette Coulée si proche, si pratique, si... Verte sur la route de Tours et de Poitiers...

 

Aux approches des portes de Paris,  nous allons être en avance... alors on ralentit un peu, on prend son temps au square du serment de Koufra. Mais... pourquoi ne faut-il pas arriver trop tôt ?

 

A Montrouge, dans ce qui ressemble, à l'extérieur, à un grand garage rectangulaire, les marcheurs sont attendus. L'église, dédiée fort à propos à Jacques le Majeur, a des vitraux rythmés d'innombrables coquilles.

 

compostelle-099-ST-JACQUES-LE-MAJEUR-MONTROUGE-ph-Claire-La.JPG

Au ciel comme sur la terre (photo Claire Ladiré)


Le groupe a failli surprendre la chorale en train de faire le dernier filage de son concert-surprise ! Annonces, les choristes ressortent de la sacristie, présentations, place à la musique. Morceaux variés et deux chants jacquaires appris pour la circonstance et appréciés des marcheurs évidemment ! L'auditoire est attentif ; tantôt il se tait, tantôt il participe. Quand on chante, on ne compte pas : "Ultréïa" est repris par l'ensemble de l'assistance, il reçoit même des couplets supplémentaires...


Ainsi, comme souvent en France autrefois, tout se termine-t-il par des chansons ? Pas exactement : un excellent vin chaud a été offert à la compagnie dans une joyeuse ambiance qu'on n'avait pas ressentie depuis longtemps...


Montrouge, juste avant la "campagne", est une bonne étape du Chemin de Compostelle. Espérons qu'on y trouve bientôt, ainsi qu'à Pierrefitte, à Saint Denis, à Aubervilliers et à Paris, des coquilles de bronze au sol et deux panneaux, opportunité pour un magnifique chantier d'insertion.

 

Les coquilles matérialiseront le Chemin de Compostelle et montreront la route

 

aux marcheurs au long cours...

Infos sur le projet de panneaux et coquilles en bronze dans www.compostelleiledefrance.eu

Repost 0
Published by J F F - dans Paris
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 17:46

Cloître St Séverin, sur le chemin de Compostelle

(suite de l'article précédent sur la marche du 26 novembre 2011 Paris-Montrouge)

 

La halte à St Séverin était vraiment un moment spécial de cette journée... grâce au soleil, au calme qui règne dans cet ancien charnier devenu cloître de tranquillité... Les galiciens de Paris Cicugapa servent une agréable dégustation... les membres d'Enjeu Initiative Insertion proposent la conférence à venir, l'équipe paroissiale offre le café... Sophie Martineaud fait sa deuxième intervention et évoque les traces jacquaires dans le quartier. Trois au moins sur une distance d'à peine deux cents mètres, dont une, bien évidente, ici.

 

Arrivent, l'un après l'autre, les élus. Deux fois plus que l'an dernier ! Saluons-les pour leur disponibilité et leur engagement.

 

_MG_7088-ph-Freddy-Mouchard-BIS.jpg

Etre présent au bon endroit et au bon moment Ph Freddy Mouchard

 

De gauche à droite, sur la photo, on aperçoit M M Jean-René Hamon et Gaël Lapeyronnie, Conseillers d'arrondissement des 5ème et 4ème, puis M Didier Paillard, Maire de Saint Denis (93) et enfin M Alain Millotte, Conseiller municipal de Montrouge. Ainsi les territoires représentés étaient les 2 arrondissements centraux de Paris et 2 communes extérieures l'une au nord, l'autre au sud... La cinquième personne est M Jacques Blanc, Président de l'association Compostelle 2000.

 

Sur la table un livre de Sophie Martineaud et le dossier géant des signatures des associations de Compostelle attendent d'être remis au dernier arrivé. Ce dossier est tout simplement un Appel solennel pour que le Chemin de Compostelle en Ile de France soit matérialisé et rendu visible.  Tout à droite, sur fond bleu, le clou, à titre d'exemple de ce qui pourrait être mis en place au sol des belles rues de Paris et des communes de la région...

 

Discours bienveillants des élus, poignées de mains, dédicace du livre par l'auteure.

 

Veux-tu en savoir plus sur le balisage en Ile de France ? Voir la rubrique Projet du site provisoire ad hoc : www.compostelleiledefrance.eu

 

Bon, on se promet de se revoir et on se remet en route vers le sud...

la journée n'est pas terminée.

Repost 0
Published by J F F - dans Paris
commenter cet article

Présentation

  • : chemincompostelle
  • : tout ce que vous voulez savoir sur le chemin de Compostelle en général et la voie de Paris en particulier. Si la réponse n'est pas dans un article, posez des questions, on vous répondra. Bonne lecture !
  • Contact

MODE D'EMPLOI

Renseignements pratiques ci-dessous dans la même colonne.

 

Utilisez le moteur de recherche (Recherche ci-dessous) pour trouver rapidement réponse à vos questions.

 

Cheminez à votre guise d'un article à l'autre. Les premiers articles affichés sont les derniers publiés. Cliquez sur la bannière en haut pour revenir à l'article le plus récent.

 

Si c'est le Récit qui vous intéresse : en bas de chaque article du Récit le lien sur les derniers mots permet, d'un clic, de passer au jour suivant. Pour aller au premier jour du Récit, cliquer ici.

Un petit mot fait plaisir : laissez des commentaires (en bas de chaque article). C'est aussi un moyen d'avoir plus d'infos. 

 

Inscrivez-vous plus bas, même colonne, au suivi du blog-newsletter (gratuit et sans risque) ; vous serez informés automatiquement de la publication de chaque nouvel article.

Recherche

.

Informations pratiques

INFOS PRATIQUES VOIE DE PARIS

CREDENCIAL BIS  

Document obligatoire : 

 

Le crédencial 

PHOTOS A CLASSER encore plus 089 BIS  

Paris - Tours via Chartres :

Carte globale et belles étapes

 

images.jpg  

Trouver un logement pèlerin

Hébergements à Paris et alentours

 

ITINERAIRE EN ILE DE FRANCE 55 km

Tracés à télécharger

chateau-d-ecouen 

staticmap2-EXTRAIT.png

 

Châtenay en France

       -

Sarcelles

 

PHOTOS A CLASSER 2 105 BIS

staticmap2-extrait-sarc-st-denis.png

 

Sarcelles

       -

Saint Denis

 

 PHOTOS A CLASSER 2 093 TER   staticmap2-extrait-st-denis-paris-t-st-jacques.png

 

Saint-Denis

         -

Tour St Jacques à Paris

 

 PHOTOS A CLASSER 008 BIS staticmap2-extrait-de-paris-st-jacques-a-f-de-verrieres.png

 

Tour Saint Jacques

         -

Forêt de Verrières

 

 vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE staticmap2-extrait-de-f-de-verrieres-a-vauhallan.png

 

Forêt de Verrières

     -

Vauhallan