20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 14:19

Récit           Hospital de Orbigo - Astorga

texte sonorisé      16 km

 

A ton retour, tu rêveras longtemps que tu es encore sur le chemin. Le rêve que j'ai fait cette nuit est à mille lieux du palais de fantaisie que Gaudi avait imaginé, et bien proche de la vie ordinaire. J'ai rêvé qu'un de mes collègues faisait le maximum pour s'emparer de mes clients !

 

Les deux couples de cyclistes qui prennent le petit déjeuner avec moi viennent tout droit de leurs Pays Bas. Ils ont séjourné à Compiègne, dans le beau refuge de dix places. De la journée qui commence, ce sont les seules personnes avec qui j'aurai une conversation.

 

Se mettre en mouvement n'est pas trop difficile. Pour cela on y est aidé : en principe les refuges ne te laissent pas dormir deux fois au même endroit.  Nous en sommes au quatrième jour et j'enfile déjà mon sac comme un vêtement. Malgré le caillou lisse et coloré que je garde tout au fond, je ne sens plus son poids. Alors, en route !

 

Les jambes tricotent en cadence. Une montée ensoleillée suivie d'un joli paysage fait de bois et de champs cultivés m'entraînent dans des pensées disparates.

 

Cette plante à fleurs orange, au bord du champ de luzerne, c'est du souci, le nom me vient à l'esprit, mais si j'en cherche en vain le nom latin, et si, sans résultat, je souhaite me rappeler ses vertus curatives, pour quelle raison et pour quoi en faire ?

 

Dans l'ondulation du terrain où les pas se suivent, le chemin me semble décidément très beau. Quelle satisfaction ! Il faudrait vraiment, près de là où je vis, faire quelque chose qui montre aux autres que se mettre en route est facile et qu'ils ont tout à y gagner !

 

Le pigeonnier que j'ai vu hier, était-ce une cabane ou un pigeonnier ? Pourquoi la photo que j'en ai prise est-elle importante ? Ce cube plein a-t-il un sens caché ? L'espace autour est-il si vide ? Qu'est-ce qui compte le plus ? Est-ce la construction à l'aspect fermé ou l'horizon, ouvert au contraire, cette ligne droite qui croit nous mener à l'infini ?

 

Marcher au pas ou voyager à toute vitesse, c'est changer d'horizon. Partir c'est aussi redécouvrir l'horizon qui n'intéressait plus, qu'on ne voyait plus...

 

Paysages de villes, vues marines, panoramas des campagnes et des montagnes, l'horizon est un trait fini qui mène à l'infini. Illusion que le monde s'arrête à un endroit précis. On ne peut le prendre dans sa main, il bouge au fur et à mesure que l'on avance. Qui sommes-nous face à cette ligne qui existe et qui n'existe pas ?

 

CX-DE-STO-TORIBIO-2-BIS.jpg

Croisée de chemins - Santo Toribio  Photo J F F

 

Justement j'arrive à la Croix de Santo Toribio où ceux qui viennent de Séville par la via de la Plata rejoignent le Camino. C'est de là aussi que, d'un coup, le pèlerin découvre la plaine d'Astorga. Au milieu la vieille ville est perchée sur une sorte d'Acropole.

 

A propos d'horizon, ce serait intéressant d'étudier les panoramas du monde, de comparer la vue d'Astorga avec, par exemple, la Baie de Salerne du haut de la corniche, les toits de Paris photographiés par les millions de touristes à Montmartre, la cathédrale de Meaux découverte par l'automobiliste qui vient du sud, Florence, belle dame caressée du regard à partir du Piazzale Michelangelo... Juger de la symbolique des courbes du terrain, des volumes des dômes, des élans des tours et des flèches...

 

Qu'est-ce qui m'a pris à Leon, et pourquoi ? Rater une bénédiction, quelle importance ? L'esprit s'absente quand le corps faiblit... Combien de connections neuronales faut-il pour rester conscient ?

 

ENTREE-ASTORGA-4-BIS.jpg

Pourquoi faire simple ? Photo J F F

 

Le moral est maussade quand je franchis la Puerta del Sol. Je traîne un peu et quand j'approche du Palais Gaudi c'est pour apprendre qu'il est fermé. Qu'il le restera tout l'après-midi parce que c'est dimanche. Et toute la journée demain, parce que c'est lundi.

 

            

   ASTORGA-GAUDI-1-BIS-copie-2.jpg

Sous bonne garde Photo J F F

               

Mala suerte !

 

Impossible de visiter le Museo de los Caminos qu'il renferme.

 

Je suis dégoûté.

 

Ma sieste géante de dépit ne me remet pas en selle. Fatigue, isolement, solitude, mauvaise humeur. En plus, personne à qui parler. C'est ce que je voulais, non ?

 

N'y pensons plus, demain je dois faire l'ascension de la Croix de Fer, à 1500 m d'altitude

et j'ai quelque chose à y déposer.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by J - dans Récit
commenter cet article

commentaires

Anne 12/01/2012 19:54

Qu' il était drôle ce caracol,à grimper, à descendre. Et on ne pouvait que se demander dans quel esprit fantaisiste avait germé cette obsession. Un petit chien peinait, lorsque j' y suis passée, à
franchir l' obstacle.
Je n' arrive pas à "ouvrir" pour écouter le morceau;
Anne

J F F 12/01/2012 21:27



Réparation faite. Merci d'avoir signalé la panne...



danielle LOPEZ 21/02/2011 08:18


N'oublie pas :
Palais Gaudi fermé Dimanche et Lundi !!!


J F F 04/03/2011 11:29



Oui, mais ouvert le dimanche matin. D'autant plus rageant !  



danielle LOPEZ 20/02/2011 19:44


j'aime bien la musique qui va au rythme de tes pensées !
pensées (et jambes , quand même!)qui te conduisent vers cet inaccessible trait( "fini qui mène à l'infini"comme tu dis si joliment). Nous sommes fous de vouloir atteindre cette ligne"d'arrivée",
quand nous savons qu'elle s'éloigne sans cesse !!Mais cette folie nous fait avancer, toujours plus...sauf pour toi cher pèlerin quand ta "course" s'est arrêtée tout net devant les grilles fermées
du Palais Gaudi !!!!


J 20/02/2011 21:06



Merci ! Ce Palais-Musée me donne une raison de plus de repartir, comme si j'en avais besoin... Quant à la musique, les prochaines iront encore mieux avec le texte, du moins je l'espère... A
bientôt !  



françoise 20/02/2011 17:18


c'est le souhait que je formule également....


J 20/02/2011 21:02



Alors, éternuons ensemble (A nos souhaits ! )   LOL 


Amicalement,


J F   



françoise 20/02/2011 16:27


qui sommes nous face à l'horizon qui nous semblent toujours si lointain?
pourquoi vouloir atteindre cette horizon....qui n'est pas si vide
les photos se remplissent de nos désirs,nos envies
pourquoi vouloir leur trouver un sens...
parce que nous aimons la beauté qui nous ressemblent à nous,à nous chaque être différent
cultivons donc notre horizon et cherchons à le rejoindre....
très joli accompagnement musical.....


J 20/02/2011 17:13



Merci pour ton gentil mot, Françoise !


Je souhaite à tous ceux que j'aime d'apprécier l'horizon qui est le leur. Et quand ils s'en lassent, de pouvoir en changer un peu... 



Présentation

  • : chemincompostelle
  • : tout ce que vous voulez savoir sur le chemin de Compostelle en général et la voie de Paris en particulier. Si la réponse n'est pas dans un article, posez des questions, on vous répondra. Bonne lecture !
  • Contact

MODE D'EMPLOI

Renseignements pratiques ci-dessous dans la même colonne.

 

Utilisez le moteur de recherche (Recherche ci-dessous) pour trouver rapidement réponse à vos questions.

 

Cheminez à votre guise d'un article à l'autre. Les premiers articles affichés sont les derniers publiés. Cliquez sur la bannière en haut pour revenir à l'article le plus récent.

 

Si c'est le Récit qui vous intéresse : en bas de chaque article du Récit le lien sur les derniers mots permet, d'un clic, de passer au jour suivant. Pour aller au premier jour du Récit, cliquer ici.

Un petit mot fait plaisir : laissez des commentaires (en bas de chaque article). C'est aussi un moyen d'avoir plus d'infos. 

 

Inscrivez-vous plus bas, même colonne, au suivi du blog-newsletter (gratuit et sans risque) ; vous serez informés automatiquement de la publication de chaque nouvel article.

Recherche

.

Informations pratiques

INFOS PRATIQUES VOIE DE PARIS

CREDENCIAL BIS  

Document obligatoire : 

 

Le crédencial 

PHOTOS A CLASSER encore plus 089 BIS  

Paris - Tours via Chartres :

Carte globale et belles étapes

 

images.jpg  

Trouver un logement pèlerin

Hébergements à Paris et alentours

 

ITINERAIRE EN ILE DE FRANCE 55 km

Tracés à télécharger

chateau-d-ecouen 

staticmap2-EXTRAIT.png

 

Châtenay en France

       -

Sarcelles

 

PHOTOS A CLASSER 2 105 BIS

staticmap2-extrait-sarc-st-denis.png

 

Sarcelles

       -

Saint Denis

 

 PHOTOS A CLASSER 2 093 TER   staticmap2-extrait-st-denis-paris-t-st-jacques.png

 

Saint-Denis

         -

Tour St Jacques à Paris

 

 PHOTOS A CLASSER 008 BIS staticmap2-extrait-de-paris-st-jacques-a-f-de-verrieres.png

 

Tour Saint Jacques

         -

Forêt de Verrières

 

 vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE staticmap2-extrait-de-f-de-verrieres-a-vauhallan.png

 

Forêt de Verrières

     -

Vauhallan