27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 19:10

Une émotion bien connue

 

le-cri-munch.jpg

Le cri     Edvard Munch

      

Réponse à une question de l'amie Françoise : est-ce normal, cette appréhension qui nous fait hésiter à partir ? Une "trouille" qui va grandissant à mesure qu'augmente l'envie de fixer l'échéance ?

 

Les Vikings niaient carrément la peur, pour eux l'apanage des faibles. Ils avaient tort, sinon ils seraient encore là pour en témoigner. Ils ont disparu, eux et leurs certitudes !

 

thorgal-3----628-copie-1.jpg

L'ami Thorgal

 

Amis du "sexe fort", soyons honnêtes : même nous, qui sommes équipés, solides, courageux, fiers, aguerris aux tourments de la vie, qui en avons vu d'autres, admettons-le, il nous arrive d'avoir une petite crainte avant d'y aller. Pas jusqu'à pleurer, non, les hommes ne pleurent pas, si ce n'est en cachette. Mais survient parfois un comportement différent, un abattement singulier, ou de l'agacement. Un peu gênés par cette gorge qui se serre, ou troublés par les boyaux qui se nouent.

 

Déjà l'ami René en avait parlé, lui qui, avec d'autres, reçoit des candidats au départ à l'Association Compostelle 2000... Pudiquement il parle d'hésitations, d'objections et de doutes...

 

A quoi sert la peur ? A mieux faire attention en cas de danger. Eh oui, elle est salutaire, elle nous avertit, nous aide à être sur nos gardes, à mieux nous préparer.

 

De quoi a-t-on peur ? Qu'on nous prenne quelque chose. Nos biens, notre santé, notre vie. Tout un programme.

 

Alors si tu as des craintes, sache que c'est normal et que ce n'est pas insurmontable. Et que tous, à des degrés divers, l'amie Danielle, l'amie Claire, l'amie Martine, l'amie Lili, l'amie Anne, l'amie Rita, l'ami Pierre, l'ami Pierre-Marie, l'ami André, l'ami Hubert, l'ami Valentin, l'ami Bernard, l'ami Bertrand, l'ami Romano, et tous ceux et celles qui ne peuvent être cités, tous l'ont ressentie.

 

Au moins une peur que tu n'auras pas, avec Compostelle :

 

celle de ne pas te faire de nouveaux amis...

Partager cet article

Repost 0
Published by J F F - dans Conseils
commenter cet article

commentaires

J F F 12/12/2012 00:03

Alors, Martine, le Norte, comment s'est-il passé ?

martine 28/04/2015 20:29

Bonsoir, je tombe tout à faire par hazard sur ce commentaire de 2012, je pense être la Martine en question, oui le Norte s'est merveilleusement bien passé, depuis il y a eu la plata et dans 3 semaines le levant et j'ai toujours cette petite peur ... j'aime bien ton article je crois que peu de gens ose avouer

Anne 15/05/2012 22:18

Certes, je veux faire "court" mais là, le commentaire est "parti" avant que je n' en ai fini.
C' est vrai Jack, j' ai de la chance : la chance de pouvoir partir à peu près lorsque je le souhaite.
Mais, tu repartiras aussi.
Je suis d' accord avec toi. La peur n' est pas nécessairement présente, mais l' envie, le besoin avec, au bout, un épanouissement salutaire. A garder au coeur.
Bonne soirée.
Anne

J F F 20/05/2012 12:22



Vous êtes assez nombreux à pouvoir partir à peu près quand vous le souhaitez ! Mais "comme c'est le difficile qui est chemin" (encore une fois), on s'en console... Bon dimanche à tous !



Anne 15/05/2012 22:11

Bonsoir Jean-François,
Et merci à Jack

J F F 20/05/2012 12:21



Non, non, c'est tout à fait naturel !    LOL  



jack 13/05/2012 08:08

Bonjour
Je pense que je suis un peu comme lui , je ne tiens pas en place . Sauf que trop de choses me retiennent et m' obligent à rester . Sinon j'y passerai ma vie.
J'ai lu que Anne est repartie , quelle gentillesse , quelle culture et quelle chance !
Bonne journée

J F F 20/05/2012 12:20



Repartie, et revenue ! Gentillesse, culture et plein d'autres choses positives, j'approuve. Bonne Journée, Jack !



jack71 09/05/2012 05:43

Salut
Si l'on a peur la première fois que l'on part , il n'en est plus de même quand on y retourne.
Mon voeu le plus cher est de repartir , mettre des centaines de kilomètres avec mes soucis.
Je pense que cette sensation de vide , cette peur du retour à l'arrivée mériterait bien un article
Ultreïa !

J F F 12/05/2012 11:02



Bonjour Jack,


Intéressante cette suggestion d'évoquer la peur de rentrer ! Peut-être qu'elle correspond à cet article-là ?


Je te souhaite de pouvoir repartir bientôt, et encore et encore, jusqu'à trouver la sérénité qui convient...


Dans les difficultés notre cri de ralliement est utile pour passer outre : Ultréïa !



martine guignard 30/04/2012 03:51

mrci jean françois pour ta réponse au commentaire 5 bien sur que ton article m'a plu comme je l'ai déjà exprimé commentaire 6

J F F 30/04/2012 09:13



C'est que à chaque article... j'ai PEUR qu'il ne plaise pas !    LOL   



Danielle Lopez 28/04/2012 08:32

Le cri ! Illustration bien choisie qui décrit trés bien l'état où nous sommes le jour "du grand départ " , et même avant !
Et aussi quand sur le chemin , perdus, déssèchés, frigorifiés, mouillés...(et oui ça arrive aussi) on se dit :"mais qu"est ce que je fais ici ?!".Les jours passant cette peur s'estompe pour n'être
plus que vague pincement au coeur , chaque matin avant de prendre la route . On y va quand même parce qu'on sait que la journée nous réserve à coup sûr de magnifiques moments ! Contre vents et
marées on est bien sur le Camino !! Alors vas-y Françoise ! Merci JF !!!

J F F 29/04/2012 19:57



Ca sent le vécu, ce que tu racontes... "Le pincement au coeur chaque matin", tu m'apprends quelque chose. Voilà qui donne envie d'aller plus loin sur le sujet, on en profitera tous... Merci 
à toi, Danielle !



martine guignard 28/04/2012 08:31

félicitations pour cet article très bien fait, merci Jean-François

J F F 29/04/2012 19:55



Ah eh bien si, il t'a plu.     Merci pour ton compliment, il me fait chaud au coeur. J'ai eu
beaucoup de plaisir à en imaginer la composition (pas le thème, il était imposé), à le rédiger et à l'illustrer...



martine guignard 28/04/2012 07:37

hé oui, la 1ère fois que je suis partie sac à dos, j'ai eu mal au ventre tellement j'avais peur, peur de l'inconnu, peur de ne pas savoir m'orienter, et puis après les autres départs c'est une peur
bien moindre mélangée d'excitation de partir, enfin vivement mi juin où je vais reprendre le chemin "el camino del norte"

J F F 29/04/2012 21:12



Voilà, c'est ce qui s'appelle "la peur au ventre". L'inconnu est la perte de ce qui est familier, s'égarer, c'est ne plus avoir son chemin. On est toujours dans la possession à laquelle nous nous
raccrochons éperdument... 


Merci de ton commentaire, mais cet article t'a-t-il plu ?



françoise 28/04/2012 07:37

merci Jean-François...

J F F 29/04/2012 19:50



Je t'en prie, Françoise, c'était un plaisir ! Les commentaires suivants te prouveront que tu n'es pas la seule à ressentir quelque chose. N'hésite pas à laisser d'autres commentaires si tu en as
envie, et à émettre d'autres souhaits. Il pourrait bien y avoir des suites à cet article...



Morisset Jean-Ckaude 28/04/2012 06:43

Merci pour cet article,
le principal, le savoir, ensuite la gérer au mieux...

J F F 29/04/2012 19:48



Exactement, Jean Claude, pour aller mieux, il faut d'abord accepter d'être malade. Le lâcher-prise... Avec la peur - qui n'est pas une maladie - c'est pareil. Identifiée, elle impressionne déjà
moins. Alors, comme tu dis, on peut la gérer au mieux. Merci pour ton commentaire !



Geneviève 28/04/2012 00:25

Ce soir, mon voyage, c'est de lire chacune des pages. Je ne l'avais pas encore fait.

J F F 29/04/2012 19:46



Alors je te souhaite un bon et beau voyage ! Si tu vois des points à améliorer, des sujets qui t'intéressent particulièrement, Geneviève, n'hésite pas à laisser des commentaires.



isabeille 27/04/2012 23:05

une certaine appréhension de partir vers l'inconnu et les inconnus...je crois que le temps m'a permis de dépasser ce stade! mais que dire du retour?

J F F 29/04/2012 19:43



Le temps et l'expérience. Merci pour ton passage et ton commentaire. Suggères-tu de faire un article sur "la peur du retour ?" Je crois qu'elle en guette quelques-uns aussi... Hahahaha !
  



Présentation

  • : chemincompostelle
  • : tout ce que vous voulez savoir sur le chemin de Compostelle en général et la voie de Paris en particulier. Si la réponse n'est pas dans un article, posez des questions, on vous répondra. Bonne lecture !
  • Contact

MODE D'EMPLOI

Renseignements pratiques ci-dessous dans la même colonne.

 

Utilisez le moteur de recherche (Recherche ci-dessous) pour trouver rapidement réponse à vos questions.

 

Cheminez à votre guise d'un article à l'autre. Les premiers articles affichés sont les derniers publiés. Cliquez sur la bannière en haut pour revenir à l'article le plus récent.

 

Si c'est le Récit qui vous intéresse : en bas de chaque article du Récit le lien sur les derniers mots permet, d'un clic, de passer au jour suivant. Pour aller au premier jour du Récit, cliquer ici.

Un petit mot fait plaisir : laissez des commentaires (en bas de chaque article). C'est aussi un moyen d'avoir plus d'infos. 

 

Inscrivez-vous plus bas, même colonne, au suivi du blog-newsletter (gratuit et sans risque) ; vous serez informés automatiquement de la publication de chaque nouvel article.

Recherche

.

Informations pratiques

INFOS PRATIQUES VOIE DE PARIS

CREDENCIAL BIS  

Document obligatoire : 

 

Le crédencial 

PHOTOS A CLASSER encore plus 089 BIS  

Paris - Tours via Chartres :

Carte globale et belles étapes

 

images.jpg  

Trouver un logement pèlerin

Hébergements à Paris et alentours

 

ITINERAIRE EN ILE DE FRANCE 55 km

Tracés à télécharger

chateau-d-ecouen 

staticmap2-EXTRAIT.png

 

Châtenay en France

       -

Sarcelles

 

PHOTOS A CLASSER 2 105 BIS

staticmap2-extrait-sarc-st-denis.png

 

Sarcelles

       -

Saint Denis

 

 PHOTOS A CLASSER 2 093 TER   staticmap2-extrait-st-denis-paris-t-st-jacques.png

 

Saint-Denis

         -

Tour St Jacques à Paris

 

 PHOTOS A CLASSER 008 BIS staticmap2-extrait-de-paris-st-jacques-a-f-de-verrieres.png

 

Tour Saint Jacques

         -

Forêt de Verrières

 

 vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE staticmap2-extrait-de-f-de-verrieres-a-vauhallan.png

 

Forêt de Verrières

     -

Vauhallan