2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 21:13

Où passaient-ils ?

 

PHOTOS-A-CLASSER-encore-plus-090.jpg                                                       

Orléans a bien des clous de bronze, mais ils sont à l'effigie de Jeanne d'Arc.

 

 

Ici aussi il y a du travail pour que le Chemin de Compostelle soit

matérialisé dignement. 

 

(Ph. J F F)

 

 

PHOTOS-A-CLASSER-encore-plus-095.jpg

Ph. J F F 

 

Le monument jacquaire que le pèlerin peut admirer, c'est, de la chapelle Saint Jacques, la façade flamboyante qu'on a réinstallée à la fin du XIXème siècle, dans les jardins de l'Hôtel Groslot, presque en face de la cathédrale.

 

 

 PHOTOS-A-CLASSER-encore-plus-098.jpg

Ph. J F F 


Avant l'invention du train, les bateaux assuraient en grande part le transport des biens et des personnes. On aurait pu croire que les pèlerins embarquaient sur la Loire vers la Touraine.

 

 001.jpg

Orléans au XVème siècle   -  Sce : Tourisme Orléans 


Toutefois cette chapelle se trouvait à l'origine "à l'angle des rues Saint Jacques et des Hôtelleries", au sud, près du Pont qui enjambait la Loire et près du Châtelet qui défendait la ville.

 

Alors comment les pèlerins poursuivaient-ils leur voyage ?

 

A pied vers Issoudun et Châteauroux,

ou en bateau vers Tours ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie 04/12/2014 12:46

quand tu parles d'anges devenus des amis, j'ai vécu une situation similaire. Sauf que c'etait "seulement" une rencontre comme beaucoup d'autres sur le Chemin. En Aubrac, nous nous sommes rencontrés
en photographiant les memes fleurs ; nous avons marché une dizaine de km ensemble puis je les ai perdus de vue mais j'avais eu "le culot" de leur demander leur adresse pour garder le contact.
C'etait en 2007, lors de mon premier départ et, depuis lors, ils ont toujours été là pour moi. Y compris quand j'ai eu ces problèmes de santé qui m'ont valu quelques passages à l'hosto...
Maintenant, je les appelle "mes pèlerins de l'Aubrac" et tout mon entourage les connait sous cette appellation !

J F F 04/12/2014 23:50



Un pèlerin peut se transformer en ange, un ange peut devenir pèlerin...     



marie 03/12/2014 23:32

je ne me rappelais pas ma "contribution" à ton blog. Du coup, j'ai lu les derniers commentaires, postés après mon départ (à mon retour, en novembre 2013, j'ai un peu oublié tout ce qui n'etait pas
ma derniere marche !)

J F F 04/12/2014 23:49



Moi je me souviens bien !        Et ta contribution était belle...



marie 02/12/2014 23:07

mais je reconnais que la solitude totale, ce fut quelquefois diffiile à vivre... Je me souviens notamment, à Chatellerault, c'etait dimanche et il y avait une fête foraine à laquelle participaient,
bien sur, parents et enfants.... Je vous dis pas la crise de larmes en me retrouvant toute seule là au milieu...

J F F 02/12/2014 23:13



Etonnant ! Pour moi aussi Châtellerault a été un peu une épreuve ! Un Jour de Toussaint, temps affreux, fin d'après-midi, nulle part où "crécher". Là ce n'était pas la fête. J'ai passé un mauvais
quart d'heure. Et puis deux anges sont venus à mon secours, depuis ils sont devenus des amis...



marie 02/12/2014 23:03

Quand j'ai fait le chemin en 2011, il n'y avait que très peu de marquages et je ne compte pas le nombre de fois où je me suis "plantée". Mais avantage connexe : au moins je n'etais pas sur une
autoroute à pèlerins et j'ai fait des rencontres merveilleuses. Justement parce que les "autochtones" n'etaient pas blasés à force de voir débouler des hordes de pèlerins (ou touristo-pèlerins)

J F F 02/12/2014 23:11



L'avantage de se perdre un peu, c'est qu'ensuite, on "se retrouve" ! Oui de très belles rencontres, très vraies, le pèlerin n'étant pas fréquent. C'est aussi un avantage. D'ailleurs tu nous en as
racontée une que je retiens particulièrement : http://chemincompostelle.over-blog.com/article-seule-en-beauce-sur-le-chemin-de-compostelle-117703328.html


Merci Marie, pour ton témoignage !



Présentation

  • : chemincompostelle
  • : tout ce que vous voulez savoir sur le chemin de Compostelle en général et la voie de Paris en particulier. Si la réponse n'est pas dans un article, posez des questions, on vous répondra. Bonne lecture !
  • Contact

MODE D'EMPLOI

Renseignements pratiques ci-dessous dans la même colonne.

 

Utilisez le moteur de recherche (Recherche ci-dessous) pour trouver rapidement réponse à vos questions.

 

Cheminez à votre guise d'un article à l'autre. Les premiers articles affichés sont les derniers publiés. Cliquez sur la bannière en haut pour revenir à l'article le plus récent.

 

Si c'est le Récit qui vous intéresse : en bas de chaque article du Récit le lien sur les derniers mots permet, d'un clic, de passer au jour suivant. Pour aller au premier jour du Récit, cliquer ici.

Un petit mot fait plaisir : laissez des commentaires (en bas de chaque article). C'est aussi un moyen d'avoir plus d'infos. 

 

Inscrivez-vous plus bas, même colonne, au suivi du blog-newsletter (gratuit et sans risque) ; vous serez informés automatiquement de la publication de chaque nouvel article.

Recherche

.

Informations pratiques

INFOS PRATIQUES VOIE DE PARIS

CREDENCIAL BIS  

Document obligatoire : 

 

Le crédencial 

PHOTOS A CLASSER encore plus 089 BIS  

Paris - Tours via Chartres :

Carte globale et belles étapes

 

images.jpg  

Trouver un logement pèlerin

Hébergements à Paris et alentours

 

ITINERAIRE EN ILE DE FRANCE 55 km

Tracés à télécharger

chateau-d-ecouen 

staticmap2-EXTRAIT.png

 

Châtenay en France

       -

Sarcelles

 

PHOTOS A CLASSER 2 105 BIS

staticmap2-extrait-sarc-st-denis.png

 

Sarcelles

       -

Saint Denis

 

 PHOTOS A CLASSER 2 093 TER   staticmap2-extrait-st-denis-paris-t-st-jacques.png

 

Saint-Denis

         -

Tour St Jacques à Paris

 

 PHOTOS A CLASSER 008 BIS staticmap2-extrait-de-paris-st-jacques-a-f-de-verrieres.png

 

Tour Saint Jacques

         -

Forêt de Verrières

 

 vie1 SOEURS SCE SITE DE L4ABBAYE staticmap2-extrait-de-f-de-verrieres-a-vauhallan.png

 

Forêt de Verrières

     -

Vauhallan